À la une
Revue de presse

Avertissement concernant cette revue de presse. Les catholiques ne sont ni de droite, ni de gauche, ils sont d’En-Haut.
Ici, pas de “prêt à penser” ; pour ce qui est factuel, les sources des informations diffusées sont croisées et leur choix déterminé par leur absence dans les grands médias nationaux. Pour le reste, faites confiance à votre liberté d’enfant de Dieu, l’Esprit Saint vous alertera sur les bêtises qui auront pu y être écrites ! 

1 2

Prières

Mgr Rey invite les fidèles à participer à une neuvaine de prière pour le Séminaire

02/06/2023

Mgr Rey invite les fidèles à participer à une neuvaine de prière pour le Séminaire

« Nous restons dans l’attente des conclusions de la visite apostolique, et de ce fait, les ordinations sont reportées à une date ultérieure. Nous espérons que celles-ci pourront se dérouler durant l’année civile en cours. »

Mais Rome donnera-t-elle seulement ces conclusions de la visite apostolique menée en février 2023 par Monseigneur Antoine Hérouard, archevêque de Dijon et Monseigneur Joël Mercier, ancien secrétaire du dicastère pour le clergé ?

 

Le bruit commence à courir que Monseigneur Jean-Marc Aveline, cardinal-archevêque de Marseille, où il n’y a plus de séminaire puisque les rares séminaristes (9 actuellement) sont envoyés à Aix-en-Provence, qui regroupe la formation de prêtres de Marseille, Aix et Arles, Alger, Ajaccio, Digne et Gap, Nice, la Guyane et Natitingou, aimerait bien mettre la main sur les nombreuses vocations du séminaire de La Castille.

 

26 MAI 2023 : Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, invite les fidèles à participer à une neuvaine de prière pour le Séminaire de la Castille :

« Dans la lumière de la fête de la Pentecôte où l’Eglise célèbre la descente de l’Esprit Saint, je vous invite à prier pour le séminaire de la Castille, placé sous la protection de l’Immaculée Conception, et les 52 jeunes hommes en formation en vue du sacerdoce. Dans le cadre d‘une neuvaine de prière à l’Esprit Saint et par l’intercession de la Vierge Marie, nous demanderons au Seigneur que les ordinations puissent avoir lieu dans les meilleurs délais.

 

Pour que ce temps d’épreuve devienne un temps de fécondité et de grâce,  je vous invite à prier chaque jour le Veni Creator et une dizaine de Je Vous Salue Marie du 3 au 11 juin.

 

Cette neuvaine se clôturera par la célébration de la Fête Dieu. »

 

+ Mgr Dominique REY

Magnifique diaporama à ne pas manquer !

29/05/2023

Magnifique diaporama à ne pas manquer !

Les 27, 28 et 29 mai

18/05/2023

Les 27, 28 et 29 mai




Litanies de l’Esprit Saint


« Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous. 

Esprit-Saint, qui procédez du Père et du Fils, ayez pitié de nous.
Esprit du Seigneur, qui remplissez tout l'univers, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, de qui Jésus a été conçu dans le sein de la Vierge Marie, ayez pitié de nous.
Esprit de sagesse et d'intelligence, ayez pitié de nous.
Esprit de conseil et de force, ayez pitié de nous.
Esprit de science et de piété, ayez pitié de nous.
Esprit de crainte du Seigneur, ayez pitié de nous.
Esprit de foi, d'espérance et d'amour, ayez pitié de nous.
Esprit d'humilité et de mansuétude, ayez pitié de nous.
Esprit de justice et de chasteté, ayez pitié de nous.
Esprit de vérité qui êtes envoyé pour nous consoler, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui répandez la charité dans nos cœurs, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, dont les apôtres ont été remplis, ayez pitié de nous.
Esprit de toute grâce, qui distribuez vos dons selon votre bon plaisir, ayez pitié de nous. 

Soyez-nous propice, pardonnez-nous, Seigneur.
Soyez-nous propice, exaucez-nous Seigneur.

De tout péché, délivrez-nous, Seigneur.
Des tentations et des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur.
De la présomption et du désespoir, délivrez-nous, Seigneur.
De la résistance à vos inspirations, délivrez-nous, Seigneur.
De l'obstination et de l'impénitence, délivrez-nous, Seigneur.
De toute souillure de corps, de cœur et d'esprit, délivrez-nous, Seigneur.
De l'esprit d'erreur et de blasphème et de tout esprit mauvais, délivrez-nous, Seigneur.
Pauvres pécheurs, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Afin que vos inspirations se manifestent dans nos œuvres, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que nous ne profanions jamais notre âme dont vous avez fait votre temple, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin de ne pas vous contrister, vous qui êtes l'Esprit-Saint de Dieu, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que, prenant goût aux choses de Dieu, nous devenions avides des dons supérieurs de votre grâce, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que tous, animés d'un même Esprit, nous soyons unis dans la paix, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous conserviez dans leur sainte vocation tous les Ordres du Clergé et toutes les Familles religieuses, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous défendiez et reculiez les frontières de l'Église, nous vous en prions, écoutez-nous.
Par le cœur Immaculé de Marie, votre sanctuaire de prédilection, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, répandez en nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, envoyez-nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, donnez-nous le Saint-Esprit.

V. Envoyez votre Esprit et tout sera créé.

R. Et vous renouvellerez la face de la terre.

Ave Maria....
"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"
"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"
"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"

 

 

Le premier samedi du mois...

04/05/2023

Le premier samedi du mois...

Elle dit aussi : « A la fin mon Coeur Immaculé triomphera ! » (13 juillet 1917) « (…) Tous ceux qui, pendant 5 mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la Sainte Communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant 15 minutes en méditant sur les 15 mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l’heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

 

Au sujet de la dévotion au Coeur Immaculé de Marie, sœur Lucie (voyante de Fatima) écrit : « Les saints Cœurs de Jésus et de Marie aiment et désirent ce culte, parce qu’Ils s’en servent pour attirer les âmes à eux, et c’est là tous leurs désirs : sauver les âmes, beaucoup d’âmes, toutes les âmes. »

Source  : mariereine.com

 

Lundi de Pâques

09/04/2023

Lundi de Pâques

Dans cette prière, rythmée par l’Alléluia, nous nous adressons à Marie en l’invitant à se réjouir, car Celui qu’elle a porté en son sein est ressuscité comme il l’avait promis. En réalité, notre joie est un reflet de la joie de Marie, parce que c’est elle qui a protégé et qui protège avec foi les événements de Jésus. Récitons donc cette prière avec l’émotion des enfants qui sont heureux parce que leur Mère est heureuse.

 

Regína caéli, lætáre, Allelúia!
Quia quem meruísti portáre, Allelúia!
Resurréxit, sicut dixit, Allelúia!
Ora pro nóbis Déum, Allelúia!

 

Reine du ciel, réjouis-toi, Alléluia !
car le Seigneur que tu as porté, Alléluia !
est ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !
Reine du ciel, prie Dieu pour nous, Alléluia !

 

Benoit XVI conseillait: « Nous pouvons alors invoquer la “Reine du Ciel” afin qu’elle conserve vivante en chacun de nous la foi dans la résurrection et qu’elle fasse de nous des messagers de l’espérance et de l’amour de Jésus Christ.« 

 

Samedi Saint

07/04/2023

Samedi Saint

Même Dieu semble se désintéresser de son sort : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mc 15, 34) lance-t-il avant de mourir. Pourtant, c’est de ce cœur transpercé que jaillit l’Esprit Saint, cette force vivifiante qui permet une communion intime avec Dieu. Jésus l’avait lui-même annoncé dans le temple :

« Jésus, debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi ! Comme dit l’Écriture : De son cœur couleront des fleuves d’eau vive » » (Jn 7, 37-38).

Un coup de lance salutaire

« Un des soldats avec sa lance lui perça le côté » (Jn 19, 34), dit saint Jean. « L’évangéliste ne dit pas que Longin a blessé Jésus, mais qu’il a « percé son côté » », relève Mgr Le Tourneau dans Les blessures du Christ (Artège). « Il a ouvert une porte donnant accès au Cœur de Jésus, et permettant aux richesses de son Cœur de se communiquer à nous, notamment les sacrements de l’Église, nécessaires pour entrer dans la Vie. » L’amour divin transforme la méchanceté des hommes en un torrent de grâces salutaires : « Jésus reçoit ce coup de lance, tout près du cœur, pour que nous apprenions à ne pas nous éloigner de son Cœur. Nous avons donc accès à ce Cœur qui a tant aimé le monde ».

 

Le coup de lance du soldat Longin a eu lieu pour le profit de l’humanité. « Ce jour-là, prophétisait déjà Zacharie, il y aura une source qui jaillira pour la maison de David et pour les habitants de Jérusalem : elle les lavera de leur péché et de leur souillure » (Za 13,1). Le pape Benoît XVI a relevé que, « tout au long des siècles, l’Église, suivant la parole de Zacharie, a tourné son regard vers ce Cœur transpercé et a reconnu en lui la source de bénédiction indiquée à l’avance dans le sang et l’eau ».

 

« La vérité du Cœur de Jésus »

Contempler le cœur de Jésus, c’est prendre la mesure de son amour pour nous. Un cœur aimant, brûlant d’amour. Saint Charles de Foucauld, dans L’Évangile présenté aux pauvres du Sahara, a magnifiquement défini ce qu’est le cœur de Jésus, dévotion qui lui était particulièrement familière :

Ce Cœur « est parfait, pur comme la lumière, plus innocent que les anges, nulle souillure ne l’a approché, l’intelligence divine brille en lui : c’est le Cœur de Jésus, le Cœur de Dieu fait homme. Dieu nous aime, Dieu nous a aimés hier, il nous aime aujourd’hui, il nous aimera demain. Dieu nous aime à tout instant de notre vie terrestre, et il nous aimera durant l’éternité si nous ne repoussons pas son amour. Il nous demande amour pour amour. Il nous dit : “Je t’aime, je veux t’aimer éternellement et me donner éternellement à toi, je veux être aimé et possédé de toi durant l’éternité. Aime-moi, obéis-moi, suis-moi.” Dieu nous aime… Dieu nous demande de l’aimer… Voilà la “vérité” du Cœur de Jésus révélée pour éclairer et embraser les cœurs des hommes ».

 

Voir Jésus de l’intérieur

La plaie du cœur permet d’accéder au cœur de Jésus et par la même occasion de contempler l’amour qu’il porte à tous les hommes. Le Christ ressuscité, engageant Thomas, l’apôtre incrédule, à mettre son doigt dans la plaie de son côté, ne nous invite-t-il pas à rejoindre le plus profond de son cœur ? C’est en tout cas ce à quoi exhortait le pape François lors de l’Angélus du 18 mars 2018 : « Comment est-ce que je regarde le crucifix ? Comme une œuvre d’art, pour voir s’il est beau ou pas beau ? Ou je regarde à l’intérieur ? Est-ce que j’entre dans les plaies de Jésus jusqu’à son cœur ? » Regarder Jésus sur la croix permet d’entrer, à travers ses plaies, dans le cœur de Jésus. C’est à ce moment-là que « nous apprendrons la grande sagesse du mystère du Christ, la grande sagesse de la croix », assure le Pape. « Entre dans ses plaies et contemple cet amour de son cœur pour toi, pour toi, pour toi, pour moi, pour tous. »

 

C’est le chemin que poursuit Mgr Le Tourneau : « Je continue de m’enfoncer vers ton Cœur. (…) Et que vois-je enfin ? Cette lumière, forte mais soutenable, mieux si attirante, cette lumière qui envahit tout et rend tout transparent. Elle est ton Esprit Saint. Il règne en toi. Comment avais-je pu ne pas y penser ? Et cette lueur, ce feu qui grandit au terme du passage au fur et à mesure que j’avance, à une vitesse dont je ne suis plus le maître et que je ne puis apprécier, c’est l’incendie par l’amour répandu de ton Cœur, amour qui, là encore, n’est autre que ton Esprit. Te trouver, te rejoindre enfin, c’est m’unir à l’Esprit Saint et, par vous deux, rejoindre le Père éternel. » L’aboutissement de ce chemin consiste à demeurer dans le cœur de Jésus : « Ma venue dans le Cœur du Christ! C’est là où je veux établir ma demeure. »

 

Prière de sainte Gertrude d’Helfta à la plaie du Cœur de Jésus

Sainte Gertrude d’Helfta, dite aussi Gertrude la Grande, était une moniale mystique du XIIIe siècle, en Saxe, qui vouait une dévotion particulière au Cœur Sacré de Jésus.

Ô Jésus, cache-moi dans la plaie de ton Cœur très aimant. À toi, unique amour de mon cœur, je m’offre en sacrifice, pour ne plus vivre que pour toi. Forme mon cœur sur le modèle du tien, pour que je puisse marcher selon ton bon plaisir. Par la plaie de ton Cœur, ô mon très doux Sauveur, transperce mon cœur du dard de ton amour, afin qu’il ne puisse plus contenir les biens terrestres, mais qu’il soit seulement régi par toi.

Vendredi Saint - Stabat Mater

06/04/2023

Vendredi  Saint - Stabat Mater

Vendredi Saint

06/04/2023

Vendredi Saint

Vendredi Saint

06/04/2023

Vendredi Saint

Dans les Psaumes, le prophète David fait dire au Seigneur :

 

« Ils me percent les mains et les pieds ; je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent. Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement » (Ps 21, 17).

Des mains bienfaisantes

Contempler les mains du Christ, c’est se remémorer tout le bien qu’elles ont fait, sur terre, avant d’être injustement clouées sur le bois de la croix. La main du Christ, c’est d’abord une main qui bénit, et en premier lieu les enfants :

« On présenta des enfants à Jésus pour qu’il leur impose les mains en priant. (…) Il leur imposa les mains, puis il partit de là » (Mt 19, 13).

C’est une main qui guérit les malades :

« Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses infirmités les lui amenèrent. Et Jésus, imposant les mains à chacun d’eux, les guérissait » (Lc 4, 40).

Une main qui rend la vue aux aveugles :

« Jésus, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l’homme ; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté » (Mc 8, 25).

C’est une main qui nourrit, au sens propre, notamment lors de la multiplication des pains :

« Prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule » (Mc 8, 6).
Enfin c’est une main qui donne vie :
« Il s’approcha et toucha le cercueil ; les porteurs s’arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. » Alors le mort se redressa et se mit à parler » (Lc 7, 15).

Des mains qui ont fait des miracles du temps de Jésus, et qui continuent encore aujourd’hui leur œuvre bienfaisante. « Ces mains qui ont opéré tant de prodiges, qui ont fait tellement de bien, les voici perforées. Mais, ô miracle nouveau et inattendu, elles poursuivent leur œuvre de bienfaisance. Leurs deux trous sont deux cratères d’où s’échappe une lave incandescente d’amour, un ruban qui s’élargit et pousse toujours plus loin », souligne Mgr Le Tourneau dans son livre Les blessures du Christ (Artège).

 

Une plaie suintant tellement l’amour, qu’elle bouleversa saint Josémaria Escrivá, fondateur de l’Opus Dei, un matin de juin 1938. Tout au long de sa vie, il développa une profonde dévotion envers les plaies du Christ, mais celle-ci débuta grâce à la découverte assez soudaine de la plaie de la main droite, un matin du mois de juin, tandis qu’il se dirigeait vers le monastère de « Las Huelgas ». Il décrit cette illumination dans une lettre adressée à Juan Jimenez Vargas le jour même :

 

« Ce matin, alors que j’allais à Las Huelgas, pour prier, j’ai découvert une Amérique (une Méditerranée) : la Sainte Plaie de la main droite de mon Seigneur. Et voilà où j’en suis : toute la journée entre les baisers et l’adoration. Comme elle est aimable, la Sainte Humanité de notre Dieu ! Demande-lui qu’il veuille me donner son véritable Amour et toutes mes autres affections en seront bien purifiées. Inutile de dire : sur la Croix, mon cœur ! car si une Blessure du Christ purifie, guérit, apaise, fortifie, enflamme et remplit d’amour, que ne feront pas les cinq plaies ouvertes sur le bois de la croix ? »

 

Le sceau de l’amour du Christ

Lorsque le Christ vient au milieu de ses disciples après la résurrection, la première chose qu’il fait est de leur montrer ses blessures. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » puis leur montre ses mains et son côté. La réaction des disciples est frappante. Ils n’expriment pas de peur, de compassion ou de honte à avoir abandonné Jésus, mais de la paix et de la joie : « Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur » (Jn 20, 20). Comme s’ils voyaient déjà dans les marques des clous le sceau de l’amour de Dieu.

 

Saint Bernard de Clairvaux verra lui aussi dans les clous des clés pour mesurer l’infinie miséricorde de Dieu : « Ces clous dont il a été percé sont devenus pour moi comme des clefs, qui m’ont ouvert le trésor de ses secrets et fait voir la volonté du Seigneur. Et pourquoi ne la verrais-je pas au travers de ses plaies ? Ses clous et ses blessures crient hautement que Dieu est vraiment en Jésus-Christ et qu’il y réconcilie le monde avec lui-même » (Sermons sur le Cantique des cantiques).

 

Au-delà de la paix et de la joie ressenties par les disciples, saint Bernard témoigne quant à lui de la douceur émanant des plaies du Seigneur : « Ils ont percé ses mains, ses pieds et, d’un coup de lance, son flanc ; par ces trous béants, je puis humer le miel de ce roc, et l’huile qui coule de sa pierre très dure, c’est-à-dire voir et goûter la douceur du Seigneur » (Sermons sur le Cantique des cantiques).

 

Prière de sainte Claire à la plaie de la main droite

Sainte Claire d’Assise a rédigé une prière intitulée « Prière aux Cinq Très Saintes Plaies de notre Seigneur Jésus-Christ ». Voici la partie qui concerne la plaie de la main droite :

« Louange et Gloire à Toi, Seigneur Jésus-Christ, pour la Très Sainte Plaie de Ta main droite.

Par cette Plaie sacrée, pardonne-moi tous les péchés que j’ai commis contre Toi, par pensée, par parole et par action, par négligence à Ton service ou par sensualité, soit en dormant, soit en veillant.

Par Ta Passion rends-moi capable de célébrer dignement le souvenir de Ta Mort par amour et de Tes Saintes Plaies ; et de Te rendre grâce, avec Ton aide, en mortifiant mon corps. Toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen. »

Jeudi Saint

05/04/2023

Jeudi Saint

Ils passent relativement rapidement sur l’horreur de la crucifixion :

 

« Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort ; et ils restaient là, assis, à le garder » (Mt 27, 35).

Jésus était un grand marcheur. Qualité nécessaire pour proclamer la Bonne nouvelle aux quatre coins de la Palestine. Comme le fait remarquer Mgr Dominique Le Tourneau dans son livre Les blessures du Christ (Artège), « ses pieds ont été transpercés eux aussi, comme pour faire taire la parole de Dieu ». Mais même « les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle » (Mt 11, 5). Cloué sur la croix, Jésus « nous parle encore plus que juché sur le mont des Béatitudes ou enseignant d’une barque légèrement distante du rivage », estime Mgr Le Tourneau. Car de ses blessures jaillit son amour inconditionnel.

 

Embrasser les pieds transpercés du Christ

« Embrassons hardiment les pieds de Jésus », engage Mgr Le Tourneau. C’est d’ailleurs ce que font les catholiques le Vendredi saint lors de la vénération de la croix. « Les blessures de tes pieds sont peut-être plus accessibles pour moi, car elles se trouvent plus proches du sol, donc davantage à la portée de mes lèvres… Peut-être faut-il que je commence par elles, pour m’enhardir ensuite et parvenir jusqu’à ton Cœur blessé ? », médite-t-il.

 

Embrasser les plaies du Christ, c’est aussi faire preuve de tendresse et de compassion face à la misère de son prochain. Dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le pape François insiste sur ce point : « Parfois, nous sommes tentés d’être des chrétiens qui se maintiennent à une prudente distance des plaies du Seigneur. Pourtant, Jésus veut que nous touchions la misère humaine, la chair souffrante des autres. Il attend que nous renoncions à chercher ces abris personnels ou communautaires qui nous permettent de nous garder distants du cœur des drames humains, afin d’accepter vraiment d’entrer en contact avec l’existence concrète des autres et de connaître la force de la tendresse. Quand nous le faisons, notre vie devient toujours merveilleuse et nous vivons l’expérience intense d’être un peuple, l’expérience d’appartenir à un peuple », constate-t-il. 

 

Prière de saint Louis-Marie Grignion de Montfort aux plaies des pieds de Jésus

Il s’agit d’une prière rédigée par saint Louis-Marie Grignion de Montfort pour mourir dans de bonnes dispositions. Intitulée « Les Sept Oraisons de dévotion pour la réception du Sacrement de l’Extrême-Onction », elle comporte une partie qui invoque les plaies des pieds de Jésus :

« Mon très doux Jésus, je vous prie, par les sacrées plaies de vos pieds, de me pardonner tous les pas que j’ai faits dans les voies de l’iniquité, afin que mon âme étant dégagée du poids de ce corps mortel, prenne son vol vers vous, qui êtes son centre et le lieu de son repos. Amen. »

 

Source Aleteia

Notre église

Horaires des messes


Dimanche 4 juin
Messe chantée à 10h30

____

Lundi 5 juin
St Boniface
Messe 9h30
Enseignement à 10h15
Adoration eucharistique de 11 à 12h

____

Mardi 6 juin
St Norbert

Messe 9h30
Enseignement à 10h15
Adoration eucharistique de 11 à 12h

____

Mercredi 7 juin 
De la férie 

Messe 9h30
Rosaire pour la France à 10h15
Adoration eucharistique de 11 à 12h

 _____

Jeudi 8 juin

Fête du Très Saint Sacrement
Messe 9h30
Enseignement à 10h15
Adoration eucharistique de 11 à 12h

_____

Vendredi 9 juin

De la férie 
Messe à 19h
puis Adoration jusqu'à 22h 

____
Samedi 10 juin

Pas de messe à Rolleboise
Pèlerinage à Lisieux
____
Dimanche 11 juin
Messe chantée à 10h30
Solennité de la Fête Dieu
Suivie de la procession

DATES À RETENIR

10 Juin : pèlerinage à Lisieux

2 juillet : pèlerinage St Pierre St Paul

_____________________________________________