Notre église 

Horaires de cette semaine
dans notre église 

Messes de rite tridentin

Lundi 27 à Jeudi 30 mai,
Messe à 9h30

suivie de l'Adoration Eucharistique 
et confessions de 10h15 à 12h.

 Vendredi 31 mai

Messe à 19h

Adoration Eucharistique
et confessions de 19h45 à 22h.


Samedi 1er juin
Adoration eucharistique à 10h

Messe à 11h
Conférence de la Milice de l'Immaculée

Dimanche 2 juin, 
 2e dim. ap. la Pentecôte 

Solennité du T.S. Sacrement
Messe chantée à 10h30


À retenir :

Fête paroissiale le 30 juin

 

Enseignements écrits
de M. l'abbé Tignères

Enseignements hebdomadaires
en vue du renouvellement
de notre consécration
au Coeur Immaculé de Marie le 7/10/23

Lettre du 30/09/23
     
Chers Chevaliers de l’Immaculée,
        Si nous ne faisons pas Réparation, ne pensons pas être vraiment dévoués à l’Immaculée : Peu importe alors que nous disions un grand nombre de chapelets, peu importe que nous portions le scapulaire, peu importe que nous ayons partout chez nous des images ou des statues de la Sainte Vierge, si nous ne faisons pas Réparation. Sans la Réparation, notre Consécration à l’Immaculée ne peut pas être féconde surnaturellement. Sans la Réparation, notre dévotion est sèche et stérile, parce que la Réparation est la marque essentielle de l’amour pour l’Immaculée. C’est ce que Notre-Dame nous indique clairement à Fatima : Rappelez-vous le 13 mai 1917, l’Immaculée nous dit ceci :
" Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés dont Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs ? ".
 
Comment faire Réparation ?
 
1) La prière de Réparation et les sacrifices 
        Le 13 juillet Notre-Dame indique aux trois enfants de Fatima comment ils doivent faire Réparation, par une prière très simple :
" Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites plusieurs fois, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice : Ô Jésus ! C’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Coeur immaculé ".
         Il s’agit d’offrir sans cesse nos actions dans la journée : Cette prière peut être dite à tout moment, à toutes les occasions quotidiennes de sacrifices : L’observance de la Loi de Dieu ( les Dix commandements) et de l’Eglise, les sacrifices du devoir d’état, les circonstances providentielles…Les occasions de sacrifice sont ainsi innombrables dans chacune de nos vies. Notons que Dieu n’exige pas de sacrifices extraordinaires de la plupart des âmes.
          Il est hors de doute que l’Immaculée veut ces sacrifices et ces réparations : Citons, entre autres exemples, Soeur Lucie, qui  relate la déclaration de la Sainte Vierge le 19 août 1917 : " Et, prenant un air plus triste, Notre-Dame dit : Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car de nombreuses âmes vont en enfer parce que personne ne prie et ne se sacrifie pour elle ". Les enfants furent très impressionnés par cette demande, et firent dès lors toutes sortes de sacrifices.
2) La Communion réparatrice des premiers samedis du mois.
       Je ne reviens pas ici en détail sur cette pratique que vous connaissez bien, chers Chevaliers. Disons seulement que les âmes vraiment consacrées à l’Immaculée ne limitent pas leur réparation à un jour par mois ; vous ferez réparation chaque jour, et vous le ferez plus solennellement les premiers samedis, par une communion et une confession de réparation.
Ainsi nous avons précisé les deux aspects essentiels de la dévotion au Cœur immaculé de Marie, la  Consécration et la Réparation. Soyons sûrs qu’en s’ appuyant sur ces deux piliers, les âmes généreuses que vous devez être, chers Chevaliers, seront capables de monter sur les hauteurs de la sainteté, avec la grâce de Dieu, et l’intercession de l’Immaculée. 
Mille courages, que la Vierge immaculée nous protège et nous bénisse, 
A samedi prochain !

 

Lettre du 23/09/23

 

Chers Chevaliers de l’Immaculée,

 

   Voyons aujourd’hui, dans ses pratiques concrètes, le premier aspect de la dévotion au Cœur immaculé de Marie, la Consécration. 

     Trois pratiques surtout sont chères au Coeur de l’Immaculée :

      1) Le chapelet quotidien.

      Il n’y a pas eu de demande répétée plus souvent à Fatima, avec la réparation, que la prière du chapelet. Dans chacune des six apparitions, Notre-Dame demande aux enfants de prier le chapelet ( "rosario", "chapelet" en Portugais ). Dans toutes les apparitions, sauf celle de septembre, la Vierge Marie utilise l’expression : "Priez le chapelet tous les jours", et finalement se nomme solennellement "Notre-Dame du Rosaire" le 13 octobre 1917. 

        Par conséquent le chapelet est la prière quotidienne de toute âme consacrée à l’Immaculée. On ne peut pas le manquer, pas un seul jour.

       2) Le port du scapulaire de Notre-Dame du Mont Carmel.

         C’est un autre signe de consécration à l’Immaculée, le port du scapulaire brun. Cela nous fut indiqué par Notre-Dame lorsqu’elle apparut, pendant le miracle du soleil le 13 octobre 1917, comme Notre-Dame du Mont Carmel. C’est ce qui lie de façon certaine le port du scapulaire brun et la dévotion au Cœur immaculé de Marie. Le scapulaire est un vêtement spécial de consécration à l’Immaculée, pour les hommes et les femmes.

         Alors que certains seront tentés d’enlever le scapulaire au lieu de s’habiller modestement, les âmes vraiment consacrées ne cachent jamais leur dévotion à Marie, et ne l’enlèvent pas pour se sentir plus à l’aise dans le monde.

         3) L’offrande du matin.

          Elle donne l’esprit des pratiques précédentes : La prière de l’offrande du matin résume l’entière dévotion au Cœur immaculé de Marie.

          Cette prière nous vient de la Sainte Église, elle est magnifiquement imprégnée de l’esprit de Notre-Dame de Fatima, et de l’esprit de l’Eglise. La voici :

           « O mon Dieu, en union avec le Coeur immaculé de Marie ( à ce moment, le chevalier peut baiser le scapulaire brun, en signe de sa consécration) je vous offre le Précieux Sang de Jésus de tous les autels à travers le monde, y joignant l’offrande de chaque pensée, mot, et action, de la journée. O mon Jésus je désire aujourd’hui gagner chaque indulgence et chaque mérite que je peux, et les offrir, avec moi-même, à Marie immaculée, pour qu’elle les applique au meilleur des intérêts de votre très Sacré Coeur. Précieux Sang de Jésus, sauvez nous ! Coeur immaculé de Marie, priez pour nous ! Coeur sacré de Jésus, ayez pitié de nous ! ».

          Dans cette prière, nous offrons à Dieu chaque pensée, mot, et action de la journée, en union avec le Coeur immaculé de Marie. Nous avons donc offert tout ce que nous pouvons : il n’y a rien de plus près de la consécration parfaite que cela : puisque si nous offrons toutes nos pensées, nos mots et nos actions, nous devons prendre soin de bien les faire

           Cette prière d’offrande du matin illustre très clairement notre acte de Consécration totale, que nous renouvèlerons le 7 octobre, avec la grâce de Dieu : Par cette prière d’offrande en effet, nous donnons tout à Marie immaculée, y compris les mérites et les indulgences que nous gagnons ( qui sont pourtant notre propriété spirituelle, à laquelle nous renonçons ). 

           Chers Chevaliers, prions bien chaque jour l’Immaculée de nous faire comprendre tout le sens de notre Consécration. Je vous dis à samedi prochain, nous parlerons des pratiques de la Réparation, deuxième aspect de la dévotion à l’Immaculée.

          Je vous bénis de tout coeur.

Abbé B Tignères +

 

Au fil des jours ...

 Lettre du 16/09/23

 

             Chers Chevaliers de l’Immaculée

 

      Dans la perspective du renouvèlement de notre engagement dans la Milice, le 7 octobre prochain, nous devons approfondir notre dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Or cette dévotion est très simple, et repose sur ces mots : Consécration et Réparation, c’est la volonté de Notre-Dame de Fatima.

        Lors de la 1ère apparition, le 13 mai 1917, la Sainte Vierge Marie a posé aux enfants cette question fondamentale : 

        " Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés dont Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs ? ".

         Et les enfants répondirent : " Oui nous le voulons ".

         Chers Chevaliers, vous avez ici la substance même de la dévotion au Cœur Immaculée de Marie, et donc de notre vocation dans la Milice de l’Immaculée.

         En effet la question posée par Notre Dame aux enfants de Fatima, et à nous mêmes dans la Milice, inclut à la fois l’idée de consécration et l’idée de réparation :

         1) que nous nous offrions complètement  à Dieu ( consécration ).

         2) et que nous le fassions comme un acte  de réparation à Dieu pour les péchés et pour la conversion des pécheurs.

         Ce sont les deux intentions les plus chères au Coeur de l’Immaculée. C’est le 13 juin suivant que les trois saints enfants ont vu le Coeur de la Sainte Vierge percé par les épines qui l’entouraient. Sœur Lucie déclara : " Nous comprîmes qu’il s’agissait du Coeur Immaculé de Marie outragé par les péchés de l’humanité, et qui demandait réparation "

.

          On peut dire que c’est à ce moment que les enfants comprirent la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Que la Sainte Vierge veuille permettre que nous la comprenions aussi : Consécration et réparation. Nous verrons samedi prochain l’esprit et la pratique de la consécration.

          Que la Vierge Marie nous bénisse, et élève nos cœurs et nos âmes, pour que nous soyons dignes de la vocation qu’elle nous a donnée !

     Ab B Tignères

 

Lettre du 9/09/23
Chers Chevaliers de l’Immaculée,

       Le 7 octobre prochain, fête de Notre Dame du Rosaire, nous renouvèlerons notre consécration, notre donation,  au Coeur immaculé de Marie, et nous devons nous y préparer. C’est l’objet de ces petites lettres du samedi.


       Soyons certains que ceci correspond à la volonté de Dieu sur nous. En effet La Vierge Marie nous a appris à Fatima que Dieu voulait nous donner son Coeur immaculé comme dernier remède de notre temps, dernier refuge, avec le saint Rosaire.


       Nous vivons un temps où la charité de la plupart se refroidit, et hélas la nôtre aussi si nous n’y prenons garde, parce que l’iniquité surabonde ( cf Saint Matthieu 24,12 ). Le Seigneur Jésus-Christ, chassé de nos nations, de nos sociétés, de nos âmes, par le démon et ses suppôts, par l’aveuglement, la lâcheté et la méchanceté des hommes, nous offre le Coeur si doux de Sa Mère, ce Coeur qui n’est qu’amour et miséricorde. Le Coeur maternel de Marie a le pouvoir d’élever nos cœurs et ceux de nos semblables, pour nous conduire à Dieu et nous sauver.


        Par conséquent, si nous voulons aller au Ciel, si nous voulons être sauvés, si nous voulons aider la sainte Église et travailler au salut des âmes, nous devons approfondir la dévotion au Cœur immaculé de Marie, pour la comprendre, et en vivre vraiment. Nous devons permettre ainsi  à l’Immaculée de prendre entièrement possession de notre coeur.


       Répétons le, ceci est d’une extrême importance : Nous devons être persuadés que ceci est la volonté de Dieu sur chacun de nous, et plus encore dans la Milice de l’Immaculée. La vie intérieure de chaque Chevalier de l’Immaculée doit donc être centrée sur la dévotion au Cœur immaculé de Marie.


        Cette dévotion est simple et se réduit à ces mots : CONSÉCRATION ET RÉPARATION.
C’est le programme que nous allons développer jusqu’au 7 octobre. A samedi prochain !
         ND de Fatima, intercédez pour nous.
         Saint Maximilien Kolbe, priez pour nous.
         Je vous donne volontiers ma bénédiction, chers Chevaliers de l’Immaculée.

Brèves de parvis