Qui est l’homme du Pape
pour la crise de Gaza?

 

 

Nico Spuntoni Il Giornale 5 mai 2024

 

C’est certainement un bon choix du Pape. Le cardinal Pizzaballa joint à une piété qui n’est plus si courante dans la hiérarchie de l’Eglise ce que Nico Spuntoni appelle « un sain réalisme lombard » qu’il doit à sa terre d’origine. Son analyse de la situation à Gaza est celle qui devrait guider tous ceux qui poursuivent sincèrement l’objectif de la paix, mais, avertit-il, sur le long terme: il ne faut pas s’attendre à ce qu’un coup de baguette magique amène la paix..

 

Résumé de l’article :

Le patriarche Latin de Jérusalem Pizzaballa se distingue par son pragmatisme et sa fermeté dans ses prises de position d’équilibre mais pas de funambulisme sur le conflit israélo-palestinien.


Il reconnaît la complexité de la situation et la nécessité d'une solution durable, mais il insiste sur l'urgence d'un cessez-le-feu pour mettre fin aux souffrances des populations.


Son expérience en Terre Sainte lui permet de parler avec franchise des échecs du passé et de la nécessité d'une approche différente, basée sur la reconnaissance mutuelle et la justice.


Il n'hésite pas à critiquer les boycotts d'Israël, qu'il juge contre-productifs, et plaide plutôt pour un dialogue ouvert et constructif.


Le message de Pizzaballa est clair : la paix ne peut être obtenue que par le dialogue et la reconnaissance mutuelle, et il est temps d'agir pour mettre fin à ce conflit meurtrier.

 

Article original beaucoup plus long ici

Notre église 

Horaires de cette semaine
dans notre église 

Messes de rite tridentin

Lundi 27 à Jeudi 30 mai,
Messe à 9h30

suivie de l'Adoration Eucharistique 
et confessions de 10h15 à 12h.

 Vendredi 31 mai

Messe à 19h

Adoration Eucharistique
et confessions de 19h45 à 22h.


Samedi 1er juin
Adoration eucharistique à 10h

Messe à 11h
Conférence de la Milice de l'Immaculée

Dimanche 2 juin, 
 2e dim. ap. la Pentecôte 

Solennité du T.S. Sacrement
Messe chantée à 10h30


À retenir :

Fête paroissiale le 30 juin

 

Au fil des jours ...

Brèves de parvis